Bio

Le trio Groove Catchers, est la rencontre de trois jeunes musiciens qui entament un travail de composition, des 2009, lors d’ateliers de travail a l’École Jazz à Tours.

Le trio Groove Catchers, est la rencontre de trois jeunes musiciens qui entament un travail de composition, dès 2009, lors d’ateliers de travail à l’ecole Jazz à Tours. Projet d’une esthetique Jazz Rock, Groove Catchers est un Power Trio original aux personnalités musicales affirmées: batterie (Johan Barrer), basse (Antoine Guillemette) et saxophone alto (Bastien Weeger). Les Groove Catchers trouvent leur force dans une véritable complicité musicale alliée à une énergie proche du rock. L’interaction permanente des trois musiciens vient nourrir l’identité même du trio.

Un ensemble de pièces inspirées de divers univers Jazz et musiques improvisées (Bill Frisell, Wayne Krantz, Oz Noy, Joshua Redman, Aka Moon…) ou encore Funk et Néo-Funk (Maceo Parker, Electro Deluxe, Soulive…). Le travail d’improvisation trouve ici un cadre efficace au sein d’un projet aux constructions rythmiques élaborées où le groove est omniprésent. C’est ainsi que Groove Catchers développe un set de compositions et d’arrangements accessibles, reposant sur des harmonies simples mais efficaces, la musicalité des thèmes, et l’importance de la place laissée aux nuances.

En Juin 2010 la scène jazz du Petit Faucheux et du Carré Bleu à Poitiers les accueillent. 2011 est l’année des tremplins: Lauréats du tremplin IAE Jazz (Tours), 2ème place au Tremplin Orléans Jazz ainsi qu’à Jazz à Vannes et enfin lauréats du Tremplin Jazz de la Défense en Juin. C’est autour de ces différents éléments, que Groove Catchers se construit et a travaillé l’enregistrement de son EP 1er Round (Studio Alhambra-Crystal productions) en Octobre 2011.

Ils en parlent :

« Les Groove Catchers ont concocté leur musique avec les meilleurs ingrédients : l’énergie du Rock, la virtuosité du Jazz et la transe de la Funk Music. Un vrai groupe au son dense et brut, au sein duquel le rythme circule comme un courant électrique à haute tension. Difficile de rester tranquillement assis lorsqu’on écoute ces jeunes musiciens à la maîtrise impressionnante, qui savent déjà si bien capter leur public. Ce Power Trio décomplexé déboule aujourd’hui sur la scène française avec une puissance de feu et une vitalité irrésistible,qui fédère les amateurs de tous bords. Je lui prédis un bel avenir. »
Guillaume de Chassy

« Composé de trois élèves de l’école Jazz àTours, Groove Catchers mêle une esthétique jazz fusion influencée par Wayne Krantz, Oz Noy, Joshua Redman. De jeunes talents que le public a pu découvrir hier soir, à Montlouis. »
La Nouvelle République

« Groove Catchers attrape la Défense ! »
Musique Info Hebdo

« Composé de trois élèves du DEM Jazz, le trio Groove Catchers s’est constitué à Jazz àTours en 2009.Après quelques mois de répétitions, il se trouve programmé au Petit faucheux, en janvier, puis en mai 2010, en première partie du trio de Guillaume de Chassy, ainsi qu’au Carré Bleu à Poitiers en juin. D’une esthétique jazzfusion influencée par Wayne Krantz, Oz Noy ou Joshua Redman, Groove Catchers développe sa propre personnalité en mêlant grooves asymétriques, improvisations interactives et énergie collective. Le son est brut, l’interprétation sans compromis. Une sorte de classe naturelle se dégage de ce jeune trio. Bref, c’est du jazz de comptoir qui tache le parquet et c’est très bon ! »
Tours Capitale du Jazz

« Joli coup de la part de cette formation atypique – saxophone alto, basse, batterie – qui aborde un répertoire Jazz Funk basé sur l’improvisation. Malgré l’absence de tout instrument harmonique (piano, guitare) leur présence sonore n’a rien a envié à celle d’un groupe de rock. Ce «PowerTrio» est bati par une mise en place solide de la section rythmique et emmené par le jeu funky de l’altiste empruntant aussi bien à Maceo Parker qu’a Steve Coleman. »
So Jazz